Sur la plateforme de Chevilly (suite)

L’emplacement d’une petite cabine de prise de mesures. Le rail est juste à droite.

Autre curiosité, au sol sur une grande partie de la plateforme on peut trouver des profils peints en bleu. Il n’est pas aisé de les distinguer mais il y en a tellement qu’on est forcé de les voir. Il s’agit en fait de silhouettes peintes en 1983 par Guy Lozac’h. Ces oeuvres étaient au départ des miroirs découpés en forme de silhouettes qui étaient accrochés sur la voie pour que les voyageurs SNCF puissent se voir dedans. La façon dont les profils peints sont agencés sur la plateforme rappelle un peu un jeu de marelle avec le cadre autour.

Encore un profil.

Encore un profil.

Encore un profil.

Une prise de vue au ras du sol. On voit un joint métal entre deux rails contigus. Les trous qui traversent le T central servaient vraisemblablement à pouvoir saisir les rails lors de la construction de la ligne.

Les joints caoutchouc sont en parties détruits et laissent apparaître ce qui se situe sous la plateforme.

Le vent est quelque-chose de permanent quand on est sur la plateforme ou sur le rail. Les arbres en témoignent. Ça n’aide pas à prendre des photos nettes. Cette photo met en évidence la partie de rail rétractée.

Les restes des locaux vus du rail.

L’escalier vu du rail.

On retrouve les poulies pour tendre les câbles des cabines d’inspection. Titine attend sagement en bas.

Sous un angle légèrement différent.

Contrepoids vus de dessus.

Ceci doit servir à relier les bouts de câbles ensemble. Ça doit amortir aussi.

Les câbles étaient posés sur ces pieds mais pour une raison quelconque ils n’y sont plus.

Vue rasante sur le rail. On aperçoit les tags anti-IVG et les nombreuses traces de pas.

Ces triangles métalliques devaient permettre d’accrocher des panneaux kilométriques. On en retrouve partout le long de la voie et il y en a des deux côtés.

La ligne s’en va au loin vers les champs, puis la forêt pour rejoindre Cercottes au sud.

Encore des profils gravés sur le sol.

Les visages regardent soit à droite, soit à gauche, mais ils sont toujours visibles à l’endroi quand on se met face au rail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>